Jeudi 14 mai 2020

Points experts

Industrie 4.0 - Montée en puissance et reconversion de l’activité manufacturière

  

Nous tablons sur une accélération majeure des nouvelles technologies sur la chaîne logistique. Elles fournissent une vue d’ensemble de toute la chaîne d'approvisionnement pour la rendre plus flexible et résiliente. Les technologies telles que l’Internet des Objets, le Cloud, la 5G, l’Intelligence Artificielle, l’impression 3D et la robotique sont toutes essentielles aux réseaux d’approvisionnement digitaux du futur. Dans le même temps, l’environnement économique volatil les rend d’autant plus nécessaires.

Les entreprises apprennent à compter sur ces nouvelles technologies, que ce soit en raison d’événements de type « cygne noir » tels que le Covid-19, les conflits commerciaux, les guerres ou les actes terroristes que des changements réglementaires, des conflits du travail, des pics de la demande de produits particuliers dans des régions spécifiques ou des faillites de fournisseurs.

Sur le court terme, certaines entreprises reconvertissent leurs usines de production afin de fabriquer le kit médical d’urgence essentiel pour lutter contre l’épidémie, démontrant ainsi la flexibilité requise dans ce type de crises sans précédent.

Formlabs commercialise habituellement des produits imprimés en 3D, mais la société consacrera désormais 250 imprimantes de son usine d’Ohio - en règle générale utilisée pour fabriquer des échantillons de produits dentaires afin de promouvoir ses machines – pour produire en quantités industrielles jusqu’à 100 000 prélèvements nasaux utilisés pour les tests de Covid-19 chaque jour.

Les industriels des secteurs de l’automobile, de l'aérospatial, de l’électroménager, du textile et de l’alcool comptent parmi ceux qui aident à éviter les pénuries à l’échelle mondiale. Ford utilise des pièces détachées qui servent normalement aux véhicules, à l’image des ventilateurs et des batteries, afin de produire des respirateurs et des ventilateurs modifiés, conjointement avec les fabricants du secteur de la santé GE Healthcare et 3M. Le géant de l’automobile a également l’intention de fabriquer 75 000 écrans faciaux utilisés dans les hôpitaux.

Dans le même temps, Tesla collaborera avec le géant américain des technologies médicales Medtronic à la fabrication de ventilateurs dans son méga-usine de Buffalo qui fabrique généralement des cellules solaires photovoltaïques. MercedesAMG High Performance Powertrains, une division du géant automobile détenue par Daimler qui fabrique des moteurs de Formule 1, a pour objectif de fabriquer 10 000 appareils de ventilation spontanée en pression positive continue (PPC) qui produisent de l’oxygène avant que les ventilateurs soient nécessaires. Il a fallu moins de 100 heures depuis la réunion initiale pour produire le premier dispositif qui a été approuvé par le système de santé publique du Royaume-Uni (« National Health Service » ou NHS).

Tandis que la majorité des fabricants utiliseront les modèles existants pour construire des ventilateurs, Dyson a pour objectif de développer une nouvelle version de la machine. La société, plus connue pour ses innovations que sont l’aspirateur sans sac et le sèche-mains, travaillera en collaboration avec le Technology Partnership – un groupe de scientifiques et d’ingénieurs britanniques dont l’objectif est de piloter l’innovation et de développer son nouveau système baptisé le CoVent. James Dyson a déclaré que le nouveau système, conçu pour répondre aux besoins spécifiques des patients Covid-19, peut être fabriqué « rapidement, efficacement et dans de grands volumes ».

Retrouvez le document en intégralité ci-dessous.

 

Document

Nous contacter

Besoin d'informations complémentaires ? N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons dans les plus brefs délais.