RESSOURCES NATURELLES


La thématique vise à exploiter la dynamique associée aux sociétés qui produisent et transforment les ressources naturelles dans le monde entier.

     

Pourquoi les ressources naturelles ? 

Les ressources naturelles sont au cœur de l’économie mondiale, portées par les grandes tendances qui redessinent toutes les industries : augmentation de la population mondiale, accélération de l’urbanisation et intensification de la mondialisation.
La demande évolue vers des matériaux ultra-légers, hautement performants et à plus forte efficacité énergétique favorisant l’apparition de nouveaux marchés. Les ressources naturelles sont désormais des produits de pointe et leur transformation exige une forte capacité technologique et d’innovation.
Celles-ci jouent un rôle de plus en plus important en tant que composants essentiels des équipements médicaux, des smartphones, des emballages alimentaires, etc. Un grand nombre de nouvelles applications voient le jour dans des secteurs toujours plus variés.
La renaissance de l’industrie américaine constitue par ailleurs un facteur de dynamisme non négligeable pour cette thématique. Portée par les prix bas de l’énergie, l’exploitation par les États-Unis de leurs vastes ressources naturelles soutient la création d’emplois dans le raffinage, la pétrochimie et le gaz industriel et stimule les exportations. Quant à la Chine, elle représente près de la moitié de la consommation mondiale de matières premières.


 


      



Notre approche

Nous investissons uniquement dans des actions, pas dans les matières premières directement. Notre univers d’environ 400 titres s’étend à l’ensemble de la chaîne de valeur des ressources naturelles et se structure en trois pôles :
  • L’énergie, secteur caractérisé par des restructurations et des perspectives de reprise, couvre l’exploration, l’extraction, la production, le raffinage, le stockage, le transport, les services et la commercialisation. Ce secteur devra relever le défi d’une augmentation de la population mondiale, avec pour corollaire une hausse de la demande d’énergie et la nécessité d’y répondre de manière pérenne sans nuire à l’environnement.
  • Les matériaux, de plus en plus innovants, englobent les métaux (le cuivre, l’aluminium, l’acier, etc.), la chimie (les fertilisants, les plastiques et emballages, les cosmétiques, la santé, etc.) et les matériaux pour l’industrie du bâtiment (segment qui absorbe près de la moitié de la consommation mondiale d’énergie et de ressources).
  • Les métaux précieux (l’or, l’argent et les minerais), faiblement corrélés aux marchés d’actions mondiaux, offrent notamment une réelle diversification par rapport à l’énergie et aux matériaux qui sont plus cycliques.

Voir les autres thématiques

Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs de l’OPC et du gestionnaire.