Vendredi 03 juillet 2020

Points experts

Or & Mines - En route vers les sommets ?

Nouveau mois de hausse pour l’or et les mines en juin. Après être revenu tester le point bas du mois dernier à $1670/oz, les cours de l’or ont rebondi pour établir un nouveau record annuel, et un plus haut depuis octobre 2012 à $1786/oz ! Au final, le métal jaune a clôturé le mois à $1783.7/oz, en progression de $53.4/oz (+3,1%). Quant aux mines aurifères, elles se sont adjugées également 3.1% ($), en ligne par rapport à l’or. A fin juin, leur performance depuis le début de l’année était de +24.8% ($) (NYSE Arca Gold Miners TR) vs +17,1% ($) pour le métal jaune.

L’environnement demeure toujours extrêmement favorable à la thématique de l’or et des mines ! La résurgence du Covid-19 dans certaines régions du monde suscitant la crainte du 2ème vague a incité les banques centrales à rester sur le pont pour affronter la tempête. Cette situation inédite suscite un intérêt croissant pour la relique barbare, tant sur physique qu’au travers des mines en position d’offrir aux investisseurs un levier de performance potentiellement très significatif. 

La tendance demeure très positive. A la hausse, les prochaines cibles sont toujours à $1790/1803/oz (sommets d’octobre 2012, février 2012 et novembre 2011) puis $1921/oz (sommet historique de septembre 2011). Pas de remise en cause de ces objectifs tant que $1645/1670/oz servira de soutien au marché. En deçà, les grandes zones de soutien sont à $1550/1560/oz et $1440/$1460/oz (moyen-terme) et à $1365/$1385/oz (long-terme).

 

Les choses bougent du côté des marchés directeurs de l’or, à commencer par un début de faiblesse de la devise américaine. Rappelons que dans 2/3 des cas, les cours de l’or et du dollar US sont inversement corrélés. Mais c’est surtout du côté des taux réels US que le soutien est le plus notable. Terminant le mois à -0.71%, les taux réels US se sont contractés de 20pb en juin, revenant sur un plus bas depuis avril 2013.

En effet, la conjonction d’une baisse des taux 10 ans US (0.65%) et d’une remontée des perspectives inflationnistes (Break Even US 10 ans : 1.34%) constituent le « perfect storm » pour l’or, illustré par la forte corrélation existante entre l’évolution des cours de l’or et des obligations indexées à l’inflation.

L’engouement pour l’or physique ne faiblit pas si l’on en juge par l’évolution exponentielle de l’encours total des ETFs adossés à l’or physique, qui a atteint un nouveau record en juin à 3201 tonnes. L’équivalent de 86 tonnes ont été accumulées en juin, soit 622 tonnes depuis le début de l’année, proche du record de 2009 (644 tonnes pour l’ensemble de l’année !). A noter que l’augmentation des encours de 385 tonnes au 2ème trimestre 2020 est la plus importante depuis 2016.

  

Quid des Mines d'Or ?

Les mines aurifères ont poursuivi leur ascension en juin, ajoutant 3.1% ($) à leur performance qui s’établit désormais à +24.8% ($) depuis le début de l’année (NYSE Arca Gold Miners NTE - $). La classe d’actifs des aurifères se compare toujours avantageusement tant à l’or qu’aux actions globales sur un, deux, voire trois années glissantes. Cependant, la performance des mines d’or demeure en net retrait de presque 40% ($) par rapport à leur point haut de septembre 2011 contre seulement 6% pour l’or. Notons que sur la même période, les actions globales ont progressé de presque 130% ($).

 

Retrouvez le document en intégralité ci-dessous.

Arnaud du Plessis

Gérant actions thématiques spécialisé sur l’or et les ressources naturelles chez CPR AM

Vafa Ahmadi

Directeur des Actions Thématiques chez CPR AM

Document