Lundi 08 janvier 2018

Points experts

CONJONCTURE MACROÉCONOMIQUE - BILAN 2017 ET PERSPECTIVES 2018

LE TOURNANT DE L’ANNÉE EST LE MOMENT DES BILANS ET DES ATTENTES. SACRIFIONS DONC À CETTE TRADITION : QUE RETIENDRIEZ-VOUS DE L’ANNÉE 2017 ?

Je retiendrais trois évolutions principales : confi rmation de la croissance dans la quasi-totalité des pays, avec même une certaine convergence, mais toujours sans infl ation ; début de la normalisation des politiques monétaires ; incertitudes politiques dans beaucoup de grands pays.

LA CROISSANCE EST DONC BIEN INSTALLÉE ?

Apparemment oui. Le taux de croissance du PIB a convergé à partir de l’été un peu au-dessus de 2 %, et la bonne tenue des enquêtes laisse attendre au moins un maintien, et plus vraisemblablement une accélération. Tout y a concouru : les taux d’intérêt, courts et longs, sont restés très bas ; la quasi-totalité des pays connaît une croissance, ce qui fait que le commerce international contribue à l’activité. Mais la demande intérieure aussi se renforce même dans les pays où elle était jusqu’ici fragile, comme le Japon, et on voit même l’investissement des entreprises redémarrer aux États-Unis. Certes, la croissance est modeste en comparaison du passé : on se félicite d’une expansion de 2,5 %. Mais c’est plus que le potentiel, désormais très bas dans les pays développés : d’une part la population vieillit, d’autre part les entreprises ont relativement peu investi depuis la crise, enfi n le progrès technique semble, un peu paradoxalement il est vrai, ralenti. Il faut aussi noter que cette croissance se fait sans accélération sensible de l’infl ation, alors qu’on va entrer dans la 9e année consécutive de croissance aux États-Unis, par exemple. Cela s’explique au moins partiellement par le fait que l’écart entre production effective et potentielle est à peine comblé, que la concurrence internationale est forte, tandis que la faiblesse des gains de productivité pèse sur les salaires. Mais, si l’inflation est plus faible que ce qu’on aurait attendu en se fondant sur l’expérience passée, elle se normalise et le risque de défl ation est aujourd’hui écarté.

... Retrouvez le document en intégralité ci-dessous.

Philippe Weber

Co-Responsable des Études et de la Stratégie

Document

Nous contacter

Besoin d'informations complémentaires ? N'hésitez pas à nous contacter, nous vous répondrons dans les plus brefs délais.